GRANDE SOIRÉE MOZART
ORCHESTRE NATIONAL D'ÎLE-DE-FRANCE

Concert du samedi 06 octobre 2018, 20h30 au Théâtre Madeleine Renaud

ORCHESTRE NATIONAL D'ÎLE-DE-FRANCE

ORCHESTRE NATIONAL D'ÎLE-DE-FRANCE

L'ORCHESTRE NATIONAL D'ÎLE-DE-FRANCE a été créé en 1974 à l'initiative de Marcel Landowski qui en deviendra président fondateur. Il est financé par le Conseil Régional d'Ile-de-France et le Ministère de la Culture. Sa mission principale est de diffuser l'art symphonique sur l'ensemble du territoire régional et tout particulièrement auprès de nouveaux publics. L'orchestre compte parmi les formations nationales les plus dynamiques et figure au top 10 des orchestres les plus engagés au monde du fameux mensuel Gramophone. L'orchestre est « orchestre associé » à la Philharmonie de Paris. Composé de quatre-vingt quinze musiciens permanents, l'Orchestre donne chaque saison une centaine de concerts, offrant ainsi aux franciliens une grande variété de programmes sur trois siècles de musique, du grand symphonique à la musique contemporaine, du baroque aux diverses musiques de notre temps. L'orchestre innove également et a créé, depuis une quinzaine d'années, une centaine de pièces contemporaines, un festival, Île de découvertes et un concours de composition, Île de créations.

François CHAPLIN

François CHAPLIN, piano

Il suit la formation du pianiste bulgare Ventsislav Yankoff au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, ainsi que la classe d'accompagnement et musique de chambre avec Jacqueline Robin, et obtient ses Premiers Prix de piano (1er nommé en 1987) et musique de chambre. Il poursuit ensuite ses études dans le cadre du cycle spécialisé chez Jean-Claude Pennetier. Il remporte les Prix Mozart et Robert Casadesus au Concours International de Cleveland en 1989.

Ces distinctions marquent le point de départ d'une active et brillante carrière internationale. Il joue en soliste avec de nombreux orchestres, comme l'Orchestre National de Lille, l'orchestre Philharmonique de Saint-Pétersbourg, le Japan Philharmonic Orchestra, l'Ensemble Orchestral de Paris, l'Orchestre National de Lorraine, l'Orchestre Colonne, etc. Il participe régulièrement à de nombreux festivals comme La Roque-d'Anthéron, le Festival de Saint-Bertrand-de-Comminges, les Rencontres internationales de Nohant (Chopin), le Festival international de Pontlevoy, Les Flâneries Musicales de Reims, Piano en Valois, le Festival Chopin à Paris Bagatelle, le Festival international de Cervantino au Mexique, le Festival international de Yokohama au Japon, etc.
François Chaplin est aussi l'invité du Wigmore Hall à Londres, du Théâtre des Champs Elysées à Paris, de la Philharmonie de Saint-Pétersbourg, Art Gallery de Washington (USA), etc.

Son enregistrement de l'intégrale de l'œuvre pour piano de Debussy a été unanimement salué par la critique en France (Diapason d'Or, ffff de Télérama) et à l'étranger (Award BBC Magazine/Londres). C'est avec l'intégrale des Nocturnes de Chopin (double CD Zig-Zag Territoires/Harmonia Mundi) en mars 2010, (récompensé d'un ffff de Télérama) et labellisé « Chopin 2010 en France » que François Chaplin a fêté le bicentenaire de la naissance du compositeur polonais.
Dans sa discographie, on découvre également un disque consacré à Chopin (les Ballades, Barcarolle), Schumann (Kreisleriana, Scènes d'enfants), Poulenc (l'intégrale de l'œuvre pour deux pianos et 4 mains avec Alexandre Tharaud), Carl Philipp Emanuel Bach dont on fête le tricentenaire en 2014 (Award BBC Magazine) et un disque Mozart avec deux concertos (version quatuor à cordes et piano).
C'est avec un enregistrement d'œuvres pour 4 mains et 2 pianos de Debussy (Decca/Universal) réalisé avec le pianiste français Philippe Cassard et une tournée hommage (Canada, Mexique, USA, Japon) que François Chaplin a fêté en 2012 le 150ème anniversaire de la naissance de Claude Debussy (1862–1918) .
En mars 2015, son disque de l'intégrale des Impromptus de Schubert remporte un grand succès en France et à l'étranger (auréolé du ffff de Télérama, en Allemagne, etc) .En février 2017, il enregistre les célèbres concertos de Mozart n° 23 et n° 24 avec l'orchestre Victor Hugo Franche Comté. Le CD est paru en octobre 2017 chez Aparte/Harmonia Mundi.
En musique de chambre, François Chaplin joue régulièrement avec les quatuors Talich et Voce, le violoncelliste François Salque, les pianistes Philippe Cassard, Marie-Josèphe Jude et le clarinettiste Romain Guyot.
François Chaplin enseigne également au CRR de Versailles et donne des master classes de musique française à l'étranger, notamment au Conservatoire de Saint-Pétersbourg, à l'université de Montréal, en Norvège et au Japon.

Aude EXTRÉMO

Aude EXTRÉMO, mezzo-soprano

Elle débute ses études de chant au CNR de Bordeaux avec Lionel Sarrazin qui est depuis son professeur, puis elle intègre en 2008 l'Atelier Lyrique de l'Opéra Bastille à Paris. Elle est « révélation classique » de l'ADAMI en 2010.

Elle incarne le rôle d'Amnéris (Aïda) dans une douzaine de représentations lors du festival « Opéras en plein air », de mai à septembre 2012, ainsi que le rôle de Maddalena (Rigoletto) aux Grands Théâtres de Tours et de Reims (2012). Elle est Marie Cleofe (La Resurrezione, Haendel) dans une production de l'Atelier Lyrique de l'Opéra de Paris sous la direction de Paul Agnew en décembre 2012. Elle reprend le rôle du Page dans Salomé de Strauss à l'Opéra National de Bordeaux (2013) et aborde Ursule (Béatrice et Bénédict) au festival Berlioz de la Côte Saint-André (dir. F-X Roth).

Elle est Charlotte de Werner avec l'orchestre Symphonique d'Aquitaine (2014, Dir. B. Ricaud), le Conte Orloïsky (La Chauve-souris) au Théâtre de Reims, puis de Tours, Concepcion (L'heure espagnole) à l'opéra de Tours (dir. J-Y Ossonce), Dalila (Samson et Dalila) à l'opéra National de Bordeaux (Octobre 2015 Dir. Paul Daniel), Isabella (L'italiana in Algeri) au Théâtre Saint-Etienne (Déc. 2015/Janv. 2016 Dir. G. Graziolli) et de Massy (Mars 2016 dir. D. Ruits, Olga (Eugene Onegine) au grand théâtre de Tours.

Elle se produit également dans de nombreux oratorios tels que le Requiem de Duruflé, Stabat Mater de Madame de Grand Val, Petite Messe de Rossini, La Messe Nelson de Haydn, Le Requiem de Schumann, Le Requiem de Verdi, Le Requiem de Mozart, ainsi que le Stabat Mater de Pergolèse (opéra de Limoges). Elle interprète le cycle de mélodies de Mélodies de Chostakovitch sur des Poèmes Traditionnels Juifs au Festival d'Aix-en-Provence sous la direction de Xavier-François Roth.

Elle interprète le Stabat Mater de Dvorak du Théâtre d'Orléans (dir. M. Stieghorst) et le Requiem de Verdi à Metz et à Reims en 2014, ainsi qu'au festival de Saint Dizier (2015 dir. J. Mercier). Dernièrement, elle était au théâtre de Tours pour l'interprétation des Kindertotenlieder de Mahler (Dir. Emmanuel Joël), ainsi qu'au Festival d'Aix-en-Provence (juillet 2016) pour les Danses et chants de la mort de Mussorgsky (Dir. Marko Letonja).

Parmi ses projets, Vénus (Tannhaüser) à l'opéra de Monaco, Ursule (Beatrice et Benedict) à l'opéra de Paris, Requiem de Verdi au Grand Théâtre de Bordeaux, Jeanne d'Arc au bûcher (Honneger) au Teatro Real de Madrid, Arsace (Semiramide) au théâtre de Saint-Etienne.

Pierre DUMOUSSAUD

Pierre DUMOUSSAUD - Direction

Vainqueur du 1er Concours International de Chefs d'Orchestre d'Opéra organisé par l'Opéra Royal de Wallonie, il y fera ses débuts dans Carmen en février 2018. Il a également remporté le 1er Prix des “Talents Chefs d'Orchestre” de l'ADAMI. Fondateur et directeur musical de l'Ensemble Furians, son activité témoigne déjà d'une très grande étendue pour un aussi jeune chef, allant de l'opéra au concert en passant par la création, le disque et le ballet.
Après avoir dirigé à l'Opéra National de Bordeaux les productions de Don Carlo, Le Tour d'écrou et Les tréteaux de Maître Pierre, il y fera en 2017-2018 ses débuts dans Lucia di Lammermoor. Très investi dans la création, il retrouve l'Ensemble Court-Circuit à l'Opéra de Lille pour la première mondiale de La princesse légère de Violeta Cruz. Cette saison le verra également pour la première fois au pupitre de l'Orchestre National des Pays de la Loire à Angers-Nantes Opéra pour la résurrection et l'enregistrement pour le Palazzetto Bru Zane des P'tites Michu de Messager.
Attiré par la danse, Pierre Dumoussaud a déjà dirigé de grands ballets classiques comme Roméo et Juliette ou Giselle dans les chorégraphies de Charles Jude à l'Opéra National de Bordeaux. Il a également collaboré avec Jean-Claude Gallotta pour L'amour sorcier – L'histoire du soldat et accompagné plusieurs créations chorégraphiques sur Le Festin de l'Araignée de Roussel et les Folksongs de Berio.
Son répertoire s'est développé du XVIIIème au XXIème siècle aux côtés de l'Orchestre de Chambre de Lausanne, le Real Filharmonia de Galicia, le Janacek Philharmonic, l'Opéra de Budapest, l'Orchestre Symphonique de la Hongrie du Nord, ainsi qu'avec les grandes phalanges françaises de l'Orchestre National du Capitole de Toulouse, l'Orchestre National de Lille, l'Orchestre d'Auvergne, l'Orchestre National de Lorraine, l'Orchestre National de Montpellier, l'Opéra National de Lorraine, l'Orchestre Régional de Normandie, l'Orchestre de Pau, l'Orchestre de Cannes, l'Orchestre Colonne et l'Orchestre Pasdeloup à la Philharmonie de Paris. Ayant rencontré un vif succès public et critique en remplaçant à plusieurs reprises Alain Lombard au pied levé, il continue aujourd'hui d'entretenir une relation privilégiée avec l'Orchestre National Bordeaux Aquitaine dont il fut chef assistant de 2014 à 2016.
Témoignant d'une attitude particulièrement volontaire dans le domaine de l'action culturelle, Pierre Dumoussaud a imaginé et dirigé de nombreux spectacles à destination du jeune public. Il a reçu le Grand Prix du Livre Jeunesse et celui de l'Académie Charles Cros pour la création et l'enregistrement avec l'Orchestre de Chambre de Paris de deux contes de Roald Dahl mis en musique par Isabelle Aboulker et lus par François Morel. De grands solistes vocaux, instrumentaux et compositeurs ont déjà jalonné son parcours, parmi lesquels Mireille Delunsch, Tassis Christoyanis, Elza van den Heever, Chiara Skerath, Nicholas Angelich, Renaud Capuçon, Henri Demarquette, Yuval Gotlibovitch, Ophélie Gaillard, Emile Naoumoff, François Sarhan, Denis Dufour et Guillaume Connesson. Il noue également une grande complicité avec la jeune génération française des Florian Sempey, Thomas Dolié, Adèle Charvet, Thibaut Garcia, Guillaume Vincent et Thomas Enhco dont il a créé le premier concerto.
Pierre Dumoussaud s'est forgé une solide expérience en assistant Marc Minkowski, Paul Daniel, Patrick Davin, John Fiore et Pierre Cao. Ceux-ci lui ont notamment permis de travailler avec les metteurs en scène Dimitri Tcherniakov, Olivier Py, Christopher Alden, Ivan Alexandre et Vincent Huguet sur des productions de La Bohème, Tristan et Isolde, Simon Boccanegra, Norma, La damnation de Faust, Le Roi d'Ys, Il Turco in Italia, Semiramide, Don Giovanni, Le nozze di Figaro et Alceste. Il a ainsi fait ses armes dans les grandes institutions lyriques que sont le Festival d'Aix-en-Provence, l'Opéra National de Paris, l'Opéra Comique, le Théâtre du Château de Drottningholm et l'Opéra Royal du Château de Versailles.
Pierre Dumoussaud a été formé à la direction par Alain Altinoglu au CNSMDP et Nicolas Brochot au PSPBB. Il a co-dirigé avec Peter Eötvös la Symphonie n°4 de Ives au Festival de Lucerne et bénéficié des conseils de David Zinman, Michel Tabachnik, Susanna Mälkki, David Stern, Jean Deroyer et Frieder Bernius.
Bassoniste de formation, il a joué au sein de formations telles que l'Orchestre de Paris, l'Orchestre de Chambre du Luxembourg, le Lucerne Festival Academy Orchestra, le Schleswig Holstein Festival Orchester et fut co-soliste de l'Orchestre Pasdeloup jusqu'en 2013.