Artistes 2022

Concert du 17/09/2022

François CHAPLIN

François CHAPLIN piano

François Chaplin suit la formation du pianiste bulgare Ventsislav Yankoff au CNSM de Paris, ainsi que la classe d'accompagnement et musique de chambre avec Jacqueline Robin, et obtient ses premiers prix de piano (1er nommé) et musique de chambre. Il poursuit ensuite ses études dans le cadre du cycle de perfectionnement chez Jean-Claude Pennetier.
Il remporte les prix Mozart et Robert Casadesus au concours international de Cleveland en 1989. Ces distinctions marquent le point de départ d'une active et brillante carrière internationale. Il est invité en soliste dans le monde entier (Tokyo, Berlin, Moscou, Saint- Pétersbourg, Riga, Paris, Almaty, Mexico…) et par de nombreux orchestres, comme l'Orchestre national de Lille, l'Orchestre philharmonique de Saint-Pétersbourg, le Japan Philharmonic Orchestra, l'Ensemble orchestral de Paris, l'Orchestre national de Lorraine, etc. Il participe régulièrement à de nombreux festivals prestigieux comme ceux de La Roque-d'Anthéron, le festival international de Cervantino au Mexique, au festival international de Yokohama au Japon, La Folle journée de Nantes, le festival international de Nohant-Chopin, Mozart à Saou, etc.
François Chaplin est aussi l'invité du Wigmore Hall à Londres, du Théâtre des Champs-Élysées à Paris, de la Philharmonie de Saint-Pétersbourg, Art Gallery de Washington (USA), le Théâtre Coliseo et le CCK de Buenos Aires, etc.
Sa vaste discographie, saluée par la presse (ffff Télérama, Diapason d'Or, Gramophone BBC, etc.), comprend notamment les enregistrements de l'intégrale de l'oeuvre de Debussy, 2 concertos de Mozart, les Impromptus de Schubert, les derniers Klavierstücke de Brahms, les 21 Nocturnes, les 4 Ballades de Chopin et cette année l'intégrale des 19 Valses de Chopin sous le label Aparté.

Concert du 23/09/2022

Nina OKADA

Nina OKADA piano


Née à Paris, elle commence le piano avec son père puis entre au CMA15 dans la classe d'Armine Varvarian.
A huit ans, elle obtient une Première-Médaille-1ere-nommée au Concours Claude Kahn.
Au CMA15, elle obtient le 1er prix à l'unanimité au Concours de Concerto, lui permettant de jouer avec orchestre (direction Romain Dumas). Elle y participe également au Week-end du Clavier Contemporain dont elle créera une œuvre de son père.
Elle a déjà participé aux festivals de L'automne Musical de Taverny, L'Eure Poétique et Musicale, et Savremene klavirske muzike « Forte piano » au Monténégro, etc.
Elle entre au CRR de Paris dans la classe d'Anne-Lise Gastaldi, et, par ailleurs, obtient plusieurs Prix aux Concours Internationaux IMF, César Frank, La note céleste... Elle entre en cycle spécialisé au CRR de Paris, obtenant son diplôme d'études musicales à 15 ans. Elle obtient la bourse de la Fondation Véronique Daverio, le 1er prix au concours international Pianissima. Elle intègre la Talent music School à Brescia dans la classe de Philippe Raskin.
En 2022 elle est admise au Conservatoire Royal de Bruxelles dans la section « jeune talent ».
Bella SCHUTZ

Bella SCHUTZ piano


Née à Paris en 2002, Bella Schütz est actuellement étudiante du Mozarteum de Salzbourg dans la classe de Jacques Rouvier, où elle a été admise à l'âge de 17 ans. Formée par Branka Balevic-Gasparian au Conservatoire Municipal du 8ème à Paris, elle s'est ensuite perfectionnée auprès d'Yves Henry au Conservatoire Rayonnement Régional de Paris.
En 2022 elle a obtenu pas moins de 4 récompenses au Concours International Piano Campus de Pontoise (Val d'Oise) : Prix du piano retrouvé au Festival d'Arnouville, Prix du festival Baroque de Pontoise, Prix de la revue musicale Pianiste et Mention spéciale pour l'interprétation de l'œuvre baroque imposée.
Elle a été lauréate de nombreuses autres distinctions dans des concours internationaux, tels que Jeunes talents en Normandie, Feurich (Vienne, Autriche), Claude Bonneton, Lagny-sur-Marne. Après avoir participé à l'Accademia Chigiana avec Lilya Zilberstein à Sienne, elle est lauréate d'une bourse de l'institution.
Bella a suivi des master-classes avec des solistes et des pédagogues de renom dont Tatiana Zelikman, Jay Gottlieb, Claire Désert, Vladimir Tropp, Aria Verdi et Michel Béroff.
Elle a donné des récitals à Paris et en Île-de-France, notamment à l'Institut des Hautes Etudes Scientifiques, à la Fondation Deutsch de la Meurthe ou à l'Eglise Saint-Martin des Champs. A l'âge de 17 ans, Bella joue la Rhapsodie sur un thème de Paganini de Rachmaninoff lors du concert d'ouverture du Nohant Festival Chopin. La même année, elle se produit dans le 3ème Concerto pour piano et orchestre de Prokofiev avec l'Orchestre Ostinato sous la direction de José Luis Castillo à Vincennes. Elle a récemment joué le 3ème concerto de Beethoven avec le même orchestre.
Bella se produit régulièrement dans des festivals tels que le Festival de l'Epau, les Musicales du Causse de Gramat, le Nohant Festival Chopin, L'Eure Poétique et Musicale.
Étienne CARON

Étienne CARON piano


Étienne Caron naît en 2001 à Paris. Il débute jeune l'apprentissage du piano puis est formé par Branka Balevic-Gasparian au Conservatoire municipal Georges Bizet du 20ème arrondissement. Il est ensuite l'élève de Yves Henry lors de ses études au CRR de Paris.
Titulaire d'un bac S au lycée parisien Janson de Sailly, il pense d'abord s'orienter vers les matières scientifiques. À 18 ans, pour sa première participation à un concours international de piano, il est lauréat du Concours de Lagny-sur-Marne. C'est à cette période qu'il décide de se consacrer pleinement à la musique.
Ainsi, deux ans plus tard, après une L2 de Physique à la Sorbonne, il est admis au CNSM de Paris dans la classe de piano de Denis Pascal, où il étudie actuellement.
Pendant ses années de formation de musicien, Etienne a participé à de nombreux stages et académies de musique : le festival Musicalp à Tignes en Savoie, les académies Giovani Virtuosi à Montaione en Toscane, MusiCal à Calenzana en Corse et Son'Art à Saint-Cast-le-Guildo en Bretagne…
Sa formation approfondie auprès de deux écoles de piano très différentes, les écoles russe et française, font de lui un musicien complet et cultivé, fréquentant un répertoire très diversifié.

Concert du 25/09/2022

Aare TAMMESALU violoncelle

Aare TAMMESALU violoncelle


Le violoncelliste Aare Tammesalu interprète de la musique classique et contemporaine.
Il a obtenu un Master à l'Académie Estonienne de Musique et a enrichi son expérience universitaire en prenant des cours avec le professeur Mikhail Homitser au Conservatoire d'Etat de Moscou.
Il s'est produit dans de nombreux pays européens (Festival de la vallée de Glamorgan, Autunno Musicale, Emila Romagna Festival, etc), aux Etats Unis, Canada, Japon, Iran et dans de prestigieuses salles de concert en Russie (Grande salle du Conservatoire de Moscou, Philharmonie de Saint- Petersbourg).
En 2012, Aare Tammesalu a reçu le Prix de la Culture Hendrik Krumm, et en 2019, le prix annuel du Conseil Estonien pour la Musique.
Il est directeur artistique des Séries de Concert de Musique du Palais à Talinn.
Irina ZAHHARENKOVA piano

Irina ZAHHARENKOVA piano


Irina Zahharenkova est l'une des claviéristes les plus remarquables de sa génération à émerger d'Estonie aujourd'hui.
Elle a remporté les premiers prix de grands concours internationaux de piano comme le Concours international Johann Sebastian Bach (Leipzig, Allemagne – 2006), le Concours international de piano Alessandro Casagrande (Terni, Italie – 2006), le Concours international George Enescu (Bucarest, Roumanie – 2005), et Concours International de Piano Jaén (Ja én, Espagne – 2004). En 2008, elle est devenue lauréate du concours international de maître de piano Arthur Rubinstein à Tel Aviv, Israël. Irina a également été lauréate du concours du Printemps de Prague en République tchèque (2005) – en tant que claveciniste et du concours du Festival van Vlaanderen à Bruges, Belgique (2004) – en tant que pianoforte. Elle a été lauréate du Borletti-Buitoni Trust Fellowship Award 2007.
"Wanda Landowska digne successeur par sa manière expressive, immense répertoire (de Scarlatti à Ligeti) et une technique à couper le souffle !" - Christine Ducq, La Revue du Spectacle.fr
"Le merveilleux jeu de clavecin d'Irina Zahharenkova, son jeu est rythmique, inventif et habile" - Dominy Clément, MusicWeb International
"Irina Zahharenkova était très impressionnante /.../ on a eu toute la couleur musicale qu'on aurait pu souhaiter, mais joué avec la délicatesse nécessaire pour se fondre avec les autres musiciens." -David Karlin, Bachtrack
Se produisant fréquemment dans des récitals de piano solo et de clavecin en Europe et en Asie, Irina Zahharenkova a joué, entre autres, au Klavier-Festival Ruhr et Mendelssohn Festival en Allemagne, Spoleto Festival, Serate Musicali di Milano et Accademia Chigiana Festival en Italie, Kuhmo Chamber Music Festival, Naantali Festival, Mikkeli Summer Festival en Finlande, Prades Pablo Casals Festival en France, Enescu Festival en Roumanie, Bergen International Festival en Norvège et bien d'autres.
Son répertoire englobe un large éventail de styles musicaux allant du baroque au contemporain.
Outre les activités de concert, Irina Zahharenkova travaille comme professeur de piano à temps partiel à l'Académie Sibelius et à l'Académie estonienne de musique et de théâtre.

Concert du 01/10/2022

ORCHESTRE NATIONAL D'ILE-DE-FRANCE

ORCHESTRE NATIONAL D'ILE-DE-FRANCE


En tournée permanente en Île-de-France
Depuis sa création en 1974, ce jeune orchestre, composé de 95 musiciens engagés, a pour mission de porter la musique symphonique sur tout le territoire francilien, incluant les lieux dépourvus d'offre culturelle.
Il se produit majoritairement dans les salles de spectacle et les théâtres d'Île-de-France et investit également des lieux atypiques tels les hôpitaux, les usines ou les centres pénitentiaires.
Résident à la Philharmonie de Paris
Résident à la prestigieuse salle de la Philharmonie de Paris qui mène une politique de développement des publics ambitieuse à laquelle l'Orchestre s'associe grandement ; il y donne une vingtaine de concerts par an réunissant un public nombreux.
Une programmation artistique riche et variée
Le répertoire de l'Orchestre couvre quatre siècles de musique : du baroque à la musique contemporaine, en passant par les chefs-d'œuvre classiques et romantiques pour le grand symphonique.
Frank DUPREE piano

Frank DUPREE piano


Frank Dupree remporte en 2018 le prix Opus Klassik de « l'Enregistrement de l'année », catégorie concerto (George Antheil Jazz Symphony et Concerto n°1). En 2014, c'est le Deutscher Musikwettbewerb (prix du Concours national allemand de musique) qui lui est remis, captivant le jury par sa maturité musicale, sa technique raffinée et la variété de couleurs de sa palette sonore.
Frank Dupree a d'abord suivi une formation de batteur de jazz mais s'est ensuite tourné vers le piano. Il a une prédilection pour le répertoire du XXème siècle et celui des compositeurs d'aujourd'hui. Il travaille régulièrement avec Peter Eötvös (Erdenklavier – Himmelklavier, premier enregistrement au disque en 2015 pour Geniun Classics) et Wolfgang Rihm (Con Piano? Certo!, création en 2015 avec Justin Brown et la Badische Staatskapelle Karlsruhe). Il a été artiste en résidence au Festival Kurt Weill en 2021, a fait ses débuts en soliste avec les Royal Northern Sinfonia, Trondheim Symfonieorchester, Stuttgart Philharmoniker, a été réinvité par le Wigmore Hall à Londres, le Konzerthaus de Berlin, BOZAR à Bruxelles. Il collabore avec l'Ensemble Repercussion à la Philharmonie de Cologne, l'Orchestre de la Radio de Francfort, l'Ulster Orchestra, et donne des récitals aux festivals de Heidelberg, Lucerne, Verbier, Montreux, Davos, LSO St Luke's à Londres, Elbphilharmonie à Hambourg, Allerheiligen-Hofkirche à Munich, ainsi qu'à l'Auditorium du Louvre et Salle Cortot à Paris.
Frank Dupree a collaboré avec l'Orchestre de Chambre de Paris (joué/dirigé), les orchestres philharmoniques de Londres, Duisbourg, Essen les orchestres symphoniques de Malmö, Kristiansand, Auckland, Berne, Beethoven Orchester Bonn, Württembergishe Kammerorkester Heilbronn, le Deutsche Staatsphilharmonie Rheinland-Pfalz, Musikkollegium Winterthur et l'Orchestre du Minnesota.
Les récitals et la musique de chambre sont au cœur de l'activité musicale de Frank Dupree. Il collabore régulièrement avec d'autres musiciens de sa génération : Simon Höfele, Edgar Moreau, Daniel Lozakovich, Timothy Ridout, Kian Soltani, les quatuors à cordes Calidore et Goldmund
A ses qualités d'instrumentiste, Frank Dupree ajoute l'art de la direction et ainsi a remporté le Premier Prix dans la catégorie « joué-dirigé » lors du Concours Hans von Bülow en 2012 (Concerto n°3 de Beethoven). Il est ensuite invité par l'Orchestre de Chambre de Paris (Paris Play Direct Academy). Frank a également assisté Simon Rattle, François-Xavier Roth, et Mario Venzago.
Frank Dupree suit l'enseignement de la pianiste et pédagogue Sontraud Speidel depuis qu'il a cinq ans et a récemment terminé ses études à la Hochschule für Musik de Karlsruhe. Il a suivi les master-classes d'Emanuel Ax, Ralf Gothóni, Klaus Hellwig, Menahem Pressler, Alexander Braginsky, Cyprien Katsaris, Ferenc Rados, Gábor Takács-Nagy et Stephen Kovacevich. Frank Düpree a enregistré «A Poet's Love » (Prokofiev et Schumann) avec l'altiste Timothy Ridout (2021, Harmonia Mundi) et un disque Nicolai Kapustin (WKO Heilbronn, Case Scaglione, Rosanne Philippens) qui a remporté début 2022 un ICMA (International Classical Music Award). Frank Düpree est un artiste Steinway.
Georg KÖHLER direction

Georg KÖHLER direction


Georg KÖHLER dirige des opéras, des concerts et des ballets à travers l'Europe. Il a récemment été réinvité par les orchestres symphoniques de Bâle, Thessalonique et Göttinger.
Depuis 2016, Georg a dirigé des productions de I Pagliacci et Hansel et Gretel dans les maisons d'Iéopra de Pilzen et Meiningen, ainsi que Madame Butterfly, La Traviata, La Flûte enchantée à Pilzen et Teplice, Mort à Venise (ballet) au Théâtre de Bâle et Die Formel au Théâtre de Bern. En répertoire symphonique, Georg a travaillé notamment avec les orchestres de la Tonhalle Zurich, du Gstaad festival, symphonique de Bamberg, philharmonique de Stuttgart et le Junge Deutsche Philharmonie.
Geor a étudié la direction à Stuttgard avec Per Borin et Johannes Schlaefli à Zurich, où il a obtenu son diplôme avec les honneurs. Il a participé à des masterclass de chefs éminents, tels que Bernard Haitink, Esa-Pekka Salonen, David Zinman et Jaap van Zweden.

Concert du 08/10/2022

Romain DUMAS direction musicale

Romain DUMAS direction musicale


Romain Dumas commence ses études de violon et de piano au conservatoire de sa ville natale, Nouméa (Nouvelle-Calédonie). Il étudie à Melbourne, Marseille puis Paris. Il se voit décerner le Prix d'Encouragement Artistique de la Nouvelle-Calédonie.
Il est diplômé en écriture musicale et direction d'orchestre du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris. Il a pu recevoir les conseils d'Alain Altinoglu, Enrique Mazzola, Samuel Jean, Tito Checcherini...
En 2017, il atteint les quarts de finale du concours de direction d'opéra de Liège.
En 2019, il est nommé chef d'orchestre assistant de l'Opéra National de Bordeaux.
Il a pu assister des chefs comme Marc Minkovski, Paul Daniel (Opéra National de Bordeaux), Marco Guidarini(CNSMDP), Jean Deroyer (ONDIF), Amaury du Closel (Opéra Nomade), Pierre Dumoussaud (Opéra de Montpellier), Douglas Boyd (ONBA)...
Il a dirigé l'Orchestre de l'Opéra de Liège, l'Orchestre de l'Opéra de Tours, l'Orchestre National d'Ile de France, l'Orchestre Philharmonique de Timisoara, l'Orchestre symphonique de Mulhouse, l'orchestre Hélios, l'orchestre de Miskolc, l'Orchestre de Chambre de Nouvelle-Calédonie, l'orchestre des Lauréats du CNSMDP, les ensembles Intercontemporains et Opéra Nomade...
Egalement compositeur, Romain reçoit le prix de la Création pour de jeunes interprètes décerné par le syndicat des Editeurs de France en 2016. Il reçoit des commandes de Musique Nouvelle en Liberté, de l'orchestre des Pays de Savoie, du COGE, de l'Orchestre d'Harmonie des Jeunes de l'Aisne, ainsi que de divers ensembles. Ses œuvres sont régulièrement reprises par des institutions comme l'orchestre Colonne, l'orchestre National Bordeaux Aquitaine, l'orchestre régional Avignon Provence...
Romain est aussi directeur artistique du Festival Musical d'Automne des Jeunes Interprètes.
Projets 2021-2022: la Vie Parisienne d'Offenbach produite par le Palazzetto Bru Zane en tournée française et internationale, des réinvitations par les orchestres de Tours, Bordeaux et ses débuts à l'opéra de Rouen.
Valentine LEMERCIER Carmen

Carmen - Valentine LEMERCIER mezzo-soprano


À l'âge de 16 ans, Valentine intègre le groupe « Opéra Junior » de Montpellier. À 18 ans, elle est admise au Conservatoire de Musique de San Francisco.
De retour en France, elle étudie aux côtés de Chantal Bastide et Michèle Voisinet.
En Avril 2013, elle est lauréate du Concours National de Chant de Béziers, Prix Jeune Espoir.
Elle est pensionnaire au CNIPAL à Marseille pour la saison 2013-2014.
Valentine se produit en récital dans les Opéras de Marseille, Nice, Avignon et Toulon dans un programme consacré à l'opéra italien.
Sa carrière démarre alors et on peut la retrouver dans diverses maisons d'opéras : Toulon dans le rôle de Varvara (Katia Kabanova, Janacek), Mercédès à l'Opéra de Lyon (Carmen, Bizet), Oreste, La belle Hélène à Vichy, Orlovsky dans la Chauve-souris de Strauss en Avignon, Tisbé dans Cenerentola de Rossini à l'Opéra de Tours, Marguerite dans Jeanne au bûcher de Honegger à Liège, Drogan, « Geneviève de Brabant » d'Offenbach à Montpellier, La Périchole d'Offenbach (3ème cousine) à l'Odéon à Marseille, Flora dans Traviata, Verdi à l'Opéra de Toulon, Kate Pinkerton dans Madame Butterfly aux Chorégies d'Orange.
Valentine participe au Festival de l'abbaye de l'Epau pour un concert opéra retransmis sur Radio Classique et animé par Alain Duault.
Puis on la retrouvera sur France 3 aux Chorégies d'Orange pour l'émission Musiques en fête où elle est régulièrement invitée.
Valentine a chanté Alisa dans Lucia di Lammermoor de Donizetti à l'Opéra de Tours, Marguerite dans Jeanne au bûcher d'Honegger à l'Opéra de Lyon ainsi que Stephano dans Roméo et Juliette de Gounod à l'Opéra de Toulon.
Lors de la saison 2017/2018, elle se produit deux fois au Théâtre des Champs-Elysées dans Madame Butterfly et Lucia di Lammermoor mais également à la Philharmonie de Paris sous la direction de Mikko Franck dans Elektra de Strauss.
On la retrouve aussi dans le rôle-titre de La Belle Hélène d'Offenbach à Mérignac et Saint Etienne.
En Mars 2018, elle est Mercédes dans Carmen à l'Opéra de Montpellier, puis Carmen, le rôle-titre en Avignon au mois d'avril 2018 et Rosine dans le Barbier de Séville en Mai à l'Opéra d'Avignon.
En décembre 2018, Valentine chante le rôle d'Hélène dans La Belle Hélène d'Offenbach à l'Opéra National de Lorraine à Nancy, sous la direction de Laurent Campellone et enregistre le même mois une émission sur France Musique : « Génération Jeunes Talents ».
Parmi ses projets : Adalgisa dans Norma de Bellini, Mercédes dans Carmen à l'Opéra de Paris, Alisa dans Lucia à l'Opéra de Monte Carlo, en production dans les Opéras de Marseille, Saint-Etienne, à l'Opéra de Paris, et dans le rôle-titre de La Périchole...
Jean-François MARRAS Don José

Don José - Jean-François MARRAS ténor


Né à Ajaccio, Jean-François Marras commence la musique à 14 ans avec le chant traditionnel corse et la guitare. A l'âge de 16 ans, il se tourne vers le chant lyrique et commence à étudier avec le baryton Jean-Paul Grisoni, puis avec Jean-Marc Bouget depuis 2017. Jean-François Marras se perfectionne auprès de Stéphanie D'Oustrac. En 2008, il entre au Conservatoire du 12e arrondissement de Paris, dans la classe de Didier Henry en chant et de Carole Bergen en art dramatique. En octobre 2013, il intègre la classe de Chantal Mathias au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris, et en 2014 dans la classe d'Isabelle Guillaud. Au cours de sa formation, il chante Bénédict (Béatrice et Bénédict), Nadir (Les Pêcheurs de perles), le Chevalier de La Force (Dialogues des Carmélites), le Prince charmant (Cendrillon). Sur scène, il est également Hoffmann (Les Contes d'Hoffmann) et Alfredo (La Traviata). Il chante les parties de ténor solo des Requiems de Verdi et Mozart sous la direction de Fayçal Karoui avec l'Orchestre de Pau Pays de Béarn. Jean-François Marras rejoint l'Académie de l'Opéra national de Paris en septembre 2016. Il y interprète les rôles de Lechmere (Owen Wingrave de Britten), Momus et Lycurgue (Fêtes d'Hébé de Rameau), et Der Dichter (Reigen de Boesmans). Il est invité par Eve Ruggeri dans ses festivals : « Un été en Gascogne » où il y interprète le rôle d'Alfredo, également au festival de Chartres pour Don José (Carmen). Parmi ses récents et futurs engagements, il est Sir Bruno Roberton (I Puritani) à l'Opéra national de Paris ; il se produit en concert en France avec les lauréats du Concours Voix Nouvelles ; il est Lenski (Eugène Onegine) à l'Opéra de Massy ; Don José (Carmen) avec Opéra Côté Chœur. Jean-François Marras se produit également en récitals à Arles ainsi qu'en Corse.
Aurélie LIGEROT Micaëla

Micaëla - Aurélie LIGEROT soprano


Récemment découverte par la critique en Rozenn dans Le roi d'Ys d'Edouard Lalo à l'Opéra de Saint- Etienne, Aurélie Ligerot fera ses débuts au Théâtre du Capitole de Toulouse en Bianca dans La Rondine de Puccini en novembre 2017.
Aurélie commence son chemin musical au Conservatoire de Bordeaux dans la classe de Maryse Castets. Elle se perfectionne actuellement auprès de Lionel Sarrazin. La compagnie lyrique Opéra Bastide lui offre ses premiers grands rôles : Pamina dans Die Zauberflöte, Fiordiligi dans Cosi fan tutte de Mozart, Adina dans L'elisir d'amore, et Micaëla dans Carmen. De 2010 à 2012, elle bénéficie d'un partenariat entre le Conservatoire et l'Opéra National de Bordeaux : elle se voit confier Jano dans Jenufa de Janacek, et la Dame d'honneur dans Macbeth de Verdi. Cette expérience lui ouvrira les portes des grandes maisons d'opéra françaises.
Après avoir repris L'elisir d'amore de Donizetti au Sarzana Opera Festival en Italie, elle chante la Grande Prêtresse dans Aïda de Verdi à l'Opéra de Toulon en 2013. C'est cette même année qu'elle effectue sa prise de rôle de Violetta dans la version française de La Traviata de Verdi. Elle chante Andreloun dans Mireille de Gounod à l'Opéra d'Avignon sous la direction d'Alain Guingal. En 2015, Violetta en version allemande au Hamburger Kammeroper est sa première expérience en troupe. Lors de la saison 2016-2017, elle fait ses débuts à l'Opéra de Marseille en Anna Kennedy dans Maria Stuarda de Donizetti et à l'Opéra de Craiova (Roumanie) en Leïla dans les Pêcheurs de perles de Bizet.
En Oratorio, elle chante, entre autres, la Petite Messe Solennelle de Rossini, Carmina Burana de C. Orff, le Gloria de Poulenc, la Missa Votiva de Zelenka. En projet, un récital de mélodies françaises orientalistes « Les roses d'Ispahan : Sur la route de la soie » avec Antoine Chenuet, ténor, et Nicolas Jortie, pianiste.
Louis de LAVIGNÈRE Escamillo

Escamillo - Louis de LAVIGNÈRE baryton


Louis de Lavignère débute sa formation dans la classe de Yann Toussaint et parallèlement en cours privés avec la basse Malcolm King. Il poursuit sa formation auprès de Jean-Paul Fouchecourt en intégrant le SOL en 2019.
Encore au Studio de l'Opera National de Lyon, il a déjà fait de nombreuses apparitions sur les grandes scènes françaises ainsi qu'à l'étranger: Werther de Massenet à l'Opera National de Lyon; Roméo et Juliette de Gounod à l'Opéra de Bordeaux, Il Barbiere di Siviglia au Théâtre des Champs-Elysées à Paris, au Festival d'Edimbourg ; l'Enfant et les Sortilèges de Ravel au théâtre du Châtelet, au Beijing Concert Hall..
Il a une spéciale affinité avec Mozart et a déjà interprété le rôle-titre ainsi que Leporello sur scène dans Don Giovanni, Papageno dans la Flûte Enchantée en combinant idéalement une voix jeune et énergique avec un jeu d'acteur dynamique et juste.
En oratorio, il a chanté le Requiem de Fauré à l'Opéra de Tokyo, la Messe du Couronnement de Mozart, la messe du Gloria de Puccini...
Parmi ses projets à venir : Escamillo dans Carmen de Bizet, Malatesta dans Don Pasquale de Donizetti ou encore Eneas dans Dido and Eneas de Purcell.
Marie CUBAYNES Mercédès

Mercédès - Marie CUBAYNES mezzo-soprano


Née à Toulouse au sein d'une famille d'artistes, Marie Cubaynes reçoit d'abord une formation complète d'instrumentiste (pianiste) au CNR de Toulouse.
En 2004, elle commence l'étude du chant lyrique auprès de la soprano Michèle Command et obtient en 2008 un DEM au CNR de Paris. Elle intègre ensuite l'Opéra-Studio de l'Opéra National du Rhin (Strasbourg).
Depuis 2013, elle mène une carrière de soliste aussi bien en France, qu'à l'étranger (Belgique, Suisse, Allemagne, Finlande, Japon…), travaillant sous la direction de chefs tels que René Jacobs, Enrique Mazzola, David Syrus, Daniele Callegari, Marko Letonja… et de metteurs en scène tels que Sir Jonathan Miller, Olivier Py, Stéphane Baunschweig, Waut Koeken, Christophe Gayral… Parmi ses principaux rôles : Cherubino (Mozart, Le Nozze di Figaro), Dorabella (Mozart, Così fan tutte), Kate Julian (Britten, Owen Wingrave), Flavia Gemmira (Cavalli, L'Eliogabalo), Concepciòn (Ravel, L'Heure Espagnole), Ernestina (Rossini, L'Occasione fa il ladro), La Reine (Lange, Schneewittchen)…
Parmi ses futurs engagements : avec le Nouvel Opéra Fribourg (Suisse), elle reprendra le rôle de Valentina dans "Laïka, Le Chien de l'Espace", opéra contemporain de Russel Hepplewhite à l'Opéra-Comique de Paris, puis au Reflet Théâtre de Vevey en Suisse ; avec le Théâtre du Capitole de Toulouse et l'Ensemble Justiniana, elle prendra part au spectacle itinérant "Péniche Offenbach", mis en scène par Charlotte Nessi, d'abord à Toulouse et région Occitanie, puis en Bourgogne-Franche Comté ; avec l'Ensemble Tarentule, elle se produira dans le cadre du Festival Labeaume en Musique pour un programme autour des Leçons de Ténèbres de Carlo Gesualdo.
Morgane BERTRAND Frasquita

Frasquita - Morgane BERTRAND soprano


Morgane commence ses études par une Licence en Musicologie puis s'oriente rapidement vers le chant lyrique. Elle travaille d'abord avec Jean-Manuel Candenot, puis avec Lionel Sarrazin, avec qui elle perfectionne toujours sa technique. Elle reçoit également les précieux conseils de Jean-François Gardeil, baryton et metteur en scène, Sharon Mohar, metteur en scène et professeur d'art dramatique.
Sur scène, Morgane se fait remarquer dans les rôles de Laurette (Le Docteur Miracle, Bizet), Zerlina (Don Giovanni, Mozart), Proserpina (L'Orfeo, Monteverdi), Susanna (Le Nozze di Figaro, Mozart), Gabrielle (La Vie Parisienne, Offenbach), Nadia (La Veuve Joyeuse, Lehar), Fiorella (Les Brigands, Offenbach), Véronique (Véronique, Messager), ou encore Germaine (Les Cloches de Corneville, Planquette).
Elle aborde aussi le répertoire contemporain avec les rôles de la Duchessa di Paisley et Jane Peccy dans l'opéra contemporain d'Alberto Colla « Delitto e Dovere » au Festival de Spoleto et au Théâtre Coccia de Novara.
Prochainement, elle reprendra le rôle de Gabrielle (Vie Parisienne) avec Opéra Éclaté et le Centre Lyrique Clermont-Auvergne, ainsi que le rôle de Laurette (Docteur Miracle) avec la Compagnie Les Maîtres Sonneurs et sera la soprano solo dans le Requiem de Mozart dirigé par Joël Suhubiette au festival de Saint-Céré.
Antonin ALLONCLE Le Dancaïre

Le Dancaïre - Antonin ALLONCLE, ténor


Antonin commence le chant dans des chœurs d'enfants puis de jeunes au CRR de Tours, avant d'y intégrer la classe de chant lyrique avec Franck Leguérinel.
Sa passion pour l'art choral le mène jusqu'au chœur de chambre Mikrokosmos (dir. Loïc Pierre) qu'il intègre en 2014 en parallèle de ses études à l'université de Tours où il obtient une Licence en musicologie.
Actuellement au CRD de Pantin dans la classe d'Armelle Humbert où il termine ses études, il se perfectionne aussi auprès de Marouan Mankar-Bennis au sein de la première promotion du Studio vocal de l'ensemble La Lyre d'Orphée, et bénéficie des conseils de Malcolm Walker, Vincent le Texier et d'Emmanuelle Cordoliani lors de masterclasses.
Durant l'année 2022 il se produira notamment avec l'ensemble Sequenza 9.3 (dir. Catherine Simonpietri), avec le choeur Les Éléments sur la scène de l'Opéra-Comique dans la Périchole mais aussi avec Les Temps dérobés dans la Traviata de Verdi où il tiendra les rôles de Gastone et de Giuseppe, ainsi que dans Carmen dans le rôle du Dancaïre, sous la direction de Romain Dumas.
Léo GUILLOU-KEREDAN Le Remendado

Le Remendado – Léo GUILLOU-KEREDAN ténor


C'est par le biais de la musique chorale, que Léo se sensibilise au chant lyrique. Il intègre durant ses études le Choeur & Orchestre Sorbonne Universités (COSU) dirigé par Ariel Alonso, puis, après l'obtention d'une Licence en Musicologie et d'un Master en Littératures Françaises il rejoint le Choeur Mikrokosmos, dirigé par Loïc Pierre, en 2017. Parallèlement, il se forme au Conservatoire du 9e arrondissement dans la classe de Doris Lamprecht ainsi qu'au Conservatoire de Pantin dans la classe d'Armelle Humbert. Il y recevra les conseils de personnalités comme Jean-Christophe Spinosi ou Vincent Le Texier lors de masterclass.
Il participe à la création de l'ensemble Les Temps Dérobés en 2017, dirigé par Félix Benati, avec lequel il sera amené à se produire en soliste en 2020 dans le rôle du Remendado dans Carmen, au Festival l'Eure Poétique et Musicale, sous la direction de Romain Dumas. En 2021, Léo rejoint la compagnie La Tempête sous la direction de Simon-Pierre Bestion ainsi que l'Ensemble Poursuite. Puis, en 2022 il intègre successivement, l'Ensemble Aedes (dir. Mathieu Romano), Les Voix Animées (dir. Luc Coadou) et Le Concert Spirituel (dir. Hervé Niquet).
En tant que soliste, en 2022, Il collabore avec l'Ensemble Cosmos, lauréat de la Fondation Royaumont, et participe au premier Studio vocal de La Lyre d'Orphée encadré par Marouan Mankar-Bennis, Claire Gautrot et Hélène Houzel.
Ensemble LES VIRTUOSES

Ensemble à cordres LES VIRTUOSES
Direction artistique Vadim TCHIJIK


L'ensemble « Les Virtuoses » a été créé en 2011 par le violoniste Vadim Tchijik. C'est une formation à cordes constituée de musiciens concertistes de très haut niveau, comme par exemple Saskia Lethiec, second violon. Depuis sa création, l'ensemble donne de nombreux concerts et participe à des festivals en France et à l'étranger (Festival International de Musique d'Hyères, Jeudis Musicaux à Royan, Festival d'Arromanches, L'Eure Poétique et Musicale, Saison de concerts Prima La Musica, Les nuits musicales de Villefranche, Les Musicales de Saint-Martin, Les Heures Musicales de Binic, Automne Musical de Taverny et du Vésinet, Les Nocturnes de la Chartreuse…)
L'effectif de l'ensemble permet d'aborder un répertoire varié allant de la musique baroque à nos jours. L'ensemble se produit aux cotés des solistes comme Anne Queffélec, Marielle Nordmann et Philippe Bernold. Ses concerts reçoivent toujours le meilleur accueil du public et de la presse dans le monde entier.
« Un concert exceptionnel…un tourbillon romantique… » Var – Matin. « Le public a succombé à l'interprétation de Vadim Tchijik et l'ensemble Les Virtuoses qui ont subjugué l'auditoire » La presse d'Armor. « Plus de 200 personnes ont été hypnotisées par l'ensemble Les Virtuoses, emmenés par le prodige Vadim Tchijik. Les murs ont vibré sous le flot des applaudissements… » Le Télégramme.
« L'interprétation exceptionnelle de virtuosité et de sensibilité de Vadim Tchijik, accompagné par des musiciens d'excellence, a offert aux spectateurs plus d'une heure d'émotion, d'admiration et d'exaltation. Une standing ovation a salué Vadim et son ensemble » Ouest-France.
Vadim TCHIJIK – violoniste et directeur artistique de l'Ensemble « Les Virtuoses »
Né en 1975, Vadim Tchijik commence à étudier le violon dès l'âge de six ans et donne son premier concert dès l'âge de huit ans. Il termine ses études avec la mention « Excellent » à l'Ecole Centrale Spéciale de Musique du Conservatoire Tchaïkovski de Moscou pour se perfectionner ensuite en France, en Allemagne ou encore aux Etats-Unis.
Vadim Tchijik est lauréat de plusieurs prix internationaux, dont les prestigieux concours N. Paganini à Gênes, P.I. Tchaikovski à Moscou. Il est également Lauréat de plusieurs fondations comme Natexis ou encore L. Boulanger. Vadim est également nommé Lauréat Juventus par le Conseil de l'Europe. Il mène une carrière internationale de soliste en se produisant avec les Orchestres Symphoniques de Moscou, des Pays-Bas ou encore l'Orchestre d'Etat de Mexico. Vadim Tchijik donne également de nombreux concerts en Europe, aux Etats-Unis et en Asie.
Côté enseignement, il est actuellement professeur titulaire de violon au CRR de Toulouse, et donne des Master-Classes dans le monde entier.
LES TEMPS DÉROBÉS chœur mixte

CHŒUR « LES TEMPS DÉROBÉS » Chœur mixte
Chef de Chœur Félix BENATI


Formation vocale à mi-chemin entre le chœur de chambre et l'ensemble de solistes, Les Temps Dérobés se sont réunis pour la première fois en septembre 2017 autour d'un programme en dyptique portant sur les œuvres chorales sacrées et profanes de la Renaissance Anglaise. Vingt chanteurs, de 19 à 31 ans, aux formations diverses et horizons musicaux multiples, composent cet ensemble à géométrie variable et au répertoire expansible jusqu'à la musique contemporaine. À une voix aussi bien qu'à huit, Les Temps Dérobés œuvrent à la transmission d'instants musicaux selon des thèmes spécifiques, temporels ou anachroniques, viviers sonores ou jardins suspendus, et à la construction de leurs concerts comme de moments hors du temps, entièrement irrigués par la musique. Les Temps Dérobés sont dirigés par Félix Benati.
Félix BENATI – chef de Choeur
Félix Benati étudie d'abord le piano, puis s'oriente rapidement vers la direction d'orchestre, l'analyse musicale et la composition. Titulaire du Diplôme national supérieur professionnel du musicien en direction d'orchestre mention Très Bien à l'unanimité ainsi que de quatre Diplômes d'études musicales obtenus à l'unanimité (Direction de chœur, Direction d'orchestre, Analyse musicale & Formation musicale), Félix poursuit actuellement ses études au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris dans la classe de direction d'orchestre d'Alain Altinoglu. Ses études et les masterclass auxquelles il participe le conduisent, en outre, sqà se former auprès de Mikko Franck, Pascal Rophé, Bertrand de Billy, l'Ensemble InterContemporain, l'Orchestre de Picardie, l'Orchestre des Pays de la Loire… mais aussi en direction de chœur auprès de Grete Pedersen, Mathieu Romano, Catherine Simonpietri, l'Ensemble Aedes ou l'Ensemble Sequenza 9.3. Ce parcours mêlant voix et orchestre fait de l'opéra et du travail en fosse d'orchestre son domaine de prédilection. Il assiste d'ailleurs Lucie Leguay de décembre 2021 à mars 2022 dans la production Die Fledermaus de Johann Strauss II au Conservatoire.
Il prend part en 2021 au concours de chef.fes d'orchestres Donatella Flick, et dirige à cette occasion le London Symphony Orchestra. Il est de 2017 à 2021 chef assistant du chœur Mikrokosmos, alliant création contemporaine et théâtre choral. En 2017, il fonde avec plusieurs complices chanteurs les Temps Dérobés, ensemble vocal professionnel à mi-chemin entre le chœur de chambre et l'ensemble de solistes, promouvant la musique d'aujourd'hui, mise en miroir avec les époques passées. En août 2017, lors d'une résidence de quatre semaines en Inde, Félix dirige le Calcutta Chamber Orchestra, et participe à plusieurs entreprises pédagogiques avec l'Oxford Mission de Kolkata visant à faire découvrir la pratique musicale et orchestrale à de jeunes enfants.
Félix reçoit également pendant deux ans l'enseignement en composition de Benoît Menut, qui lui donne le goût de la découverte du répertoire contemporain dans sa diversité foisonnante. Ses études en Musique & musicologie à Sorbonne-Université, lui offrent quant à elles une licence avec mention en 2017.

Concert du 14/10/2022

Jacqueline-Robin de Taverny

Professeurs du Conservatoire Jacqueline-Robin de Taverny

Elise PHUMSOMBATLERT-BRÉON – piano
Elle débute le piano à l'âge de 8 ans au Conservatoire à Rayonnement Régional de Perpignan auprès de Madame Taouss-Laures Dominique. Une fois ses diplômes obtenus, elle entre au Conservatoire à Rayonnement Régional de Montpellier dans la classe d'accompagnement de L. Bougnol et bénéficie de précieux conseils de grands musiciens D. Pascal et D. Merlet au cours de master classe de piano. Parallèlement à ses trois années d'études supérieures, elle enseigne le piano, est pianiste accompagnatrice au CRR de Perpignan et se produit régulièrement en concert.
En 2006, elle quitte le sud de la France pour s'enrichir de nouvelles expériences pédagogiques. Elle exerce alors dans les Conservatoires de Châtenay-Malabry, Argenteuil-Bezons, Chantilly et Taverny où elle est actuellement pianiste accompagnatrice, professeur de piano et de musique de chambre. Elle obtient sa titularisation en 2011.

Claire DUMAS – alto
Claire Dumas est originaire de Montauban où elle débute l'alto avec E. Feytel qui lui transmet sa passion de la musique mais aussi de l'enseignement.
Elle intègre ensuite les conservatoires de Bordeaux, Rueil-Malmaison et Paris où elle obtient ses diplômes. Son parcours musical est enrichi de l'enseignement d'altistes tels que T. Adamopoulos, S. Collot, F. Gnéri, J-P Vasseur, L. Verney et P-H Xuereb.
Manifestant un intérêt grandissant pour l'enseignement, elle poursuit sa formation au sein du CEFEDEM Île-de-France et obtient son Diplôme d'État en 2008. Motivée par la découverte de nouvelles pédagogies, elle continue de se former en Finlande auprès du célèbre pédagogue Geza Szilvay pour obtenir sa certification Coulourstrings. En 2019, elle réussit le concours de professeur d'enseignement artistique.

Elle enseigne à présent l'alto au CRC de Poissy et CRD de Cachan. Claire se produit régulièrement dans divers ensembles de musique de chambre et orchestres, notamment l'Orchestre Symphonique de Bretagne, l'Orchestre Colonne, l'Orchestre Lutetia et Sécession Orchestra dans des salles prestigieuses telles que la Philharmonie, le Théâtre des Champs Élysées, l'opéra Garnier et Bastille.

Rachel SAYOUS – violoncelle
Elle a commencé ses études musicales de l'Ecole Nationale de Musique de Pau, où elle obtient un Premier Prix de violoncelle. Puis, elle se perfectionne à Paris auprès de Klaus Heitz, Jean-Marie Gamard et Geneviève Teulière. Elle obtient alors le diplôme supérieur d'exécution de l'Ecole Normale de Musique de Paris. Elle se produit régulièrement en orchestre et en musique de chambre et est aussi professeur de violoncelle au Conservatoire de Taverny.

Gabrielle-Rachel BARBIER-HAYWARD – trombone
Gabriel-Rachel fait ses études de trombone au « Pôle Supérieur 93 » où elle obtient une licence de trombone classique (Diplôme National Supérieur Professionnel de musicien) et une licence de musicologie. Elle joue dans différents orchestres et ensembles des répertoires allant du classique à la musique traditionnelle extra-européenne. Parallèlement à son métier de musicienne classique, Gabrielle-Rachel se produit en tant que chanteuse et tromboniste soliste avec ses propres groupes de jazz.. Désireuse de transmettre son savoir et sa passion pour la musique, elle obtient le Diplôme d'État de professeur de trombone et enseigne dans différents établissements, notamment au Conservatoire Jacqueline-Robin de Taverny, où elle est également coordinatrice de la classe orchestre de l'école Goscinny.

Séverine BORA-LEAGE – violon
Elle a commencé ses études musicales au Conservatoire National de Région de Lyon où elle obtient ses Premiers Prix de violon et de musique de chambre.
Elle se perfectionne à Paris dans les classes de Suzanne Gessner et de Jean Lenert, puis au Conservatoire de Rotterdam avec Jean-Jacques Kantorow.
Titulaire du Certificat d'Aptitude de Professeur de violon, elle fut l'assistance de Suzanne Gessner au Conservatoire à Rayonnement Régional de Paris.
Aujourd'hui, elle enseigne au Conservatoire de Taverny et se produit régulièrement en concert.

Sophie PATTEY – soprano
Après un cursus horaires aménagés (harpe) à Paris, des études de chant (Paris 7ème, Pantin) de Musicologie (Sorbonne), de musique ancienne (CRR Paris) et de pédagogie musicale (Immal Lyon, CRR Boulogne), elle obtient son CA de formation musicale, en 1994, tout en étant sur scène dès l'âge de 13 ans tant en chœur qu'en solo. Parallèlement à sa carrière d'interprète, elle enseigne dès 1990 dans les Conservatoires de Meaux, Arnouville, Argenteuil, Chantilly et depuis octobre 2016 Taverny (95).
Elle se produit avec plusieurs ensembles en oratorios, opéras, festivals (Sagittarius, Akadêmia, Les Passions, Le Triomphe de Neptune …), tant en France et à l'étranger (Allemagne, Pays-Bas, Italie, Espagne, Suisse, Portugal, Chine, Estonie, Russie …).
Elle a publié avec M-A Charitat les manuels : « FM 3e cycle … Tout compris » en 3 vol, éd. H. Lemoine (prix de l'innovation de la Sacem en 2013), ainsi que « la fm des danseurs » 2017, « Les aventuriers de la musique » vol 1 « Le Château » (2021) et, cette année : Les aventuriers de la musique vol 2 « Fatal Cristal » (2022).

Karine BRACCHI – comédienne
Elle rencontre, dès l'âge de 17 ans, Daniel Mesguich ; elle intègre son école au Théâtre Gérard Philippe et se forme ensuite auprès de Madeleine Marion et Jean Claude Fall.
Elle entre au CNSAD de Paris à 19 ans. Dès sa sortie, elle joue Tchekhov, Marivaux, Shakespeare, Odon Von Horvath, Valetti, Koltès, Jean Magnan…
De la même promotion qu'Olivier Py, elle le retrouve en 2017. Invitée dans la prestigieuse Eglise des Célestins du Festival In d'Avignon, elle adapte et met en scène Congo d'Éric Vuillard, Prix Goncourt 2017 pour L'Ordre du Jour .
Metteur en scène d'Opéra pour enfants, elle remporte plusieurs concours d'écriture, crée et joue ses contes musicaux pour 13 000 enfants.
Elle enseigne depuis maintenant 15 ans le théâtre et est professeur au Conservatoire Jacqueline-Robin de Taverny.

Concert du 16/10/2022

Pascale DISEUR comédienne, conteuse, danseuse

Pascale DISEUR comédienne, conteuse, danseuse

Après un cursus classique, Pascale suit une formation de danseuse contemporaine (AID, Paris Centre…) et jazz. Elle débute sa carrière dans la Kuma Danse Cie- chorégraphe-Ulla Geiges- et dans la compagnie Erich Sennen. Sa carrière évolue vers des projets et avec des compagnies de modern'jazz (Xavier Laffont Cie, Les parisiennes…).
Elle intègre la Cie de l'Eurythmie pour un projet mêlant danse et théâtre autour du texte « Antigone d'Anouilh ». Cette création lui donne envie de suivre une formation théâtrale, d'abord auprès de Blanche Salant et Paul Weaver (Actor's studio), puis au Cours Viriot. Elle partage ensuite sa vie professionnelle entre danse et théâtre, en tant qu'interprète et en tant que metteur en scène et/ou chorégraphe (Cie les Colonnes de Circé, Cie Astéria, Cie Oudelalie, Solfasirc, productions de spectacles événementiels…).
Initiée aux portés acrobatiques et au trapèze, elle travaille régulièrement à la mise en scène de spectacles mêlant cirque, danse, théâtre et musique. Se ressourçant régulièrement dans des stages et Master Class, autour de pratiques théâtrales, de théâtre corporel, de clown, de danse, de chant, elle rencontre le conte, il y a une petite vingtaine d'années. Elle l'explore avec sa corporalité, qu'elle précise avec un travail d'acteur du mouvement. Son travail l'a conduite à une expression particulière, rebondissant entre parole et gestuelle, les faisant se confronter, se substituer l'une à l'autre, et donner vie aux objets, donner corps aux matières, pour porter les récits qui la passionnent et les contes qui la touchent.
La compagnie La Main Qui Parle porte son travail de création depuis 2014 tant pour des spectacles jeunes publics que tout public.
Annabelle JARRE harpiste

Annabelle JARRE harpiste

Originaire d'Annecy, Annabelle Jarre poursuit une carrière à la fois de soliste et de musicienne d'orchestre. Cette jeune harpiste affectionne tout particulièrement le répertoire de musique de chambre et participe à de nombreux ensembles allant du duo à des orchestres de poche.
Elle est régulièrement invitée dans des festivals en France et en Europe tel que le Chamber Music Fest de Rotterdam et joue en soliste notamment avec l'orchestre de la Garde Républicaine en 2017. Très attachée au répertoire orchestral, elle se produit dans de nombreux orchestres comme l'Opéra de Paris, l'Opéra de Hambourg, l'Orchestre de chambre de Paris, l'Orchestre National de Lille. Passionnée par musique contemporaine et l'ouverture du répertoire, elle participe à plusieurs créations avec l'ensemble Musicatreize et collabore avec le compositeur Florent Caron Darras avec qui elle crée une pièce pour harpe solo.
Elle enregistre en 2020 les Folksongs de Luciano Berio avec la chanteuse Lucile Richardo et l'ensemble les Cris de Paris. Annabelle développe en parallèle de ces activités, des partenariats pédagogiques et artistiques tel que le projet "Zodiaco", en collaboration avec le Conservatoire Supérieur de Quito (Equateur). Elle est aujourd'hui professeur de Harpe et de Musique de Chambre au CRD de Bobigny. Elle a obtenu son master de harpe avec les félicitations du jury au Conservatoire Supérieur de Paris dans la classe d'Isabelle Moretti en 2016 et son Master en Pédagogie en juin 2020. Récompensée par un prix au concours international Félix Godefroid, elle est également lauréate de la Fondation Meyer ainsi que de l'Adami.